Le Wiki de France-Paramoteur

RubRadio

PagePrincipale :: DerniersChangements :: DerniersCommentaires :: ParametresUtilisateur :: Vous êtes ec2-54-162-168-187.compute-1.amazonaws.com

Le Wiki de France-Paramoteur

<< Notices et modes d'emploi ZoneDeTravail Voile >>

Radios et talky-walkys



Salut,

Je ne suis pas un spécialiste, mais à force j'ai pu glaner quelques renseignements (à vérifier) :
En fait il te faut une licence de radio-amateur pour pouvoir utiliser les fréquences accessibles par des TH22. Laisse tomber, il ne s'agit PAS d'une formalité, mais d'un vrai investissement personnel, totalement exagéré pour l'utilisation qu'en font les para*istes. De toutes façons en théorie tu n'as pas le droit d'emmener ce type d'équipement à bord d'un aéronef. Il te faut théoriquement utiliser les fréquences aéronautiques.

Pour utiliser les fréquences aéronautiques, tu aurais besoin :
  • d'une licence de station d'aéronef (apparemment obtensible via un tour de passe-passe administratif consistant à dire qu'une radio partative fixée par un rilezan peut être considérée commme une station fixe d'aéronef.)
  • d'un certificat de radio-téléphoniste restreint (certain prétendent qu'il n'est plus nécessaire)
  • et après tu va te faire jeter de toutes les fréquences.

Dans tous les cas, il est quasi-impossible de se mettre en règle. Heureusement pour nous, grâce aux technologies modernes (GSM, internet), les radio-amateurs se font rares, à part les intégristes de la première génération. (Je le regrette car c'était une activité très intéressante techniquement et humainement.) Du coup on gène très rarement quelqu'un sur nos fréquences. Il faut quand même savoir qu'il y a du monde à l'écoute, et être prêt à dégager la fréquence à la moindre demande en s'excusant platement. Par exemple, un jour que on se vachait "short petrol" avec un pote, on était même pas posé qu'un radio-am débarquait en bagnole pour voir si on avait besoin d'aide. Il nous avait capté à plusieurs kms et nous avait repérés avec du matos embarqué. Il faut d'ailleurs savoir qu'un bon radioam est capable de faire du repérage sur nos TH22. Si un jour vous vous croûtez sans portable, il sont tout à fait capables de vous repérer. (Les pompiers mobilisent d'ailleurs parfois des radioam pour ce genre d'exercice.)
Quant à la portée des engins, il faut savoir qu'elle est énorme dès que tu prend de la hauteur. (Il y a une formule simple dans le manuel du pilote privé avion). C'est d'ailleurs la raison pour laquelle il est interdit d'utiliser tout moyen de radiocommunication (inclus portable !!) dans un aéronef. J'ai déjà communiqué avec une station fixe distante de 25 km avec ma TH22 de base. Je te recommande d'ailleurs de régler ta TH22 sur la puissance d'émission la plus faible pour éviter tout problème.
Tout ça ne doit pas t'arrêter, car la radio est un plus énorme en terme de plaisir et de sécurité.

Voilà, je sais qu'il y a des radioams sur la liste, ils corrigeront certainement.

A plus, et bons vols,

Julien

Tout d'abord un petit rappel d'ordre règlementaire : nous n'avons pas le droit d'utiliser en vol les radios de la fréquence 144-146 MHz. Cette plage de fréquence est réservée aux radio-amateurs, et il est nécessaire de posséder la licence radio-amateur idoine pour utiliser ces fréquences. La FFVL a obtenu en France d'utiliser la fréquence 143,9875 MHz pour
ses balises météo automatiques. Pour accéder à cette fréquence, il faut apporter une modification aux radios prévues pour la bande 144-146, ce qui supprime de fait l'agrément légal donné à ces appareils. Enfin, seules les radios aéronautiques installées selon les règles, et utilisées avec une licence de radiotéléphonie idoine elle aussi, sont autorisées pour les appareils motorisés.

Tout ceci étant posé, on peut s'asseoir dessus, et faire ce que l'on veux (on sait juste que ce que l'on fait est totalement indéfendable en cas d'immixtion gendarmesque).

La FFVL utilise la fréquence 143,9875 MHz pour ses balises météo automatiques, ce qui est bien pratique pour nous aussi, lorsque nous sommes à portée (en général, un bulletin météo tous les quart d'heures, avec température, force et direction du vent, intensité des rafales).

Eric Pelletier

Talkie-walkies PMR446

Pour les radio UHF sans licence, elle suivent une norme : PMR 446. La norme est valable pour toute l'Europe.
Private Mobile Radio 446" (PMR446) maintenant partout en Europe.
Les talkie-walkies PMR446 peuvent être utilisés depuis novembre 1999.
Les talkie-walkies PMR446 peuvent être utilisés par n'importe qui, sans licence, dans toute l'Europe.
Le champ des fréquences s'étend de 446.000 MHz à 446.100 MHz. Les appareils doivent satisfaire aux normes ETS 300296. Il est attendu que la norme PMR 446 devienne aussi populaire que l'Américain "Family Radio Service" (FRS).
Libération dans les pays alentours
Son utilisation est autorisée en Allemagne, au Danemark, en France, en Finlande, en Suède, en Croatie, en Angleterre, en Estonie, en Tchequie, en Islande, en Irlande, aux Pays-Bas, en Belgique, en Suisse, en Espagne, au Portugal, et en Autriche.
En Belgique, les talkie-walkies doivent être pourvu du label CE.
PMR446 est un système sans fil "short range" pour la communication mobile. Les utilisateurs individuels ou professionnels peuvent maintenant disposer d'un système de communication bon marché et sans autorisation. Le PMR446 est une bonne alternative aux mobilophones et talkie-walkies pour la vie professionnelle (qui nécéssitent une licence) et la bande de fréquence libre LPD (433 MHZ). De plus, il est aussi attendu que certains utilisateurs de CB (27 MHz) tenteront le coup. Sur base des réglementations de dispense de licence, on peut s'attendre à ce que la norme PMR446 s'étende très rapidement.
Le PMR446 est idéal pour la communication à moyenne distance, par exemple dans un immeuble de bureaux (entre autres pour les services d'aide aux entreprises), dans les usines, l'agriculture et les installations techniques. Le PMR446 est (malgré le fait que seule la modulation FM est permise) particulièrement intéressant pour des utilisateurs qui cherchent une alternative aux CB's et fréquences amateurs.

Le PMR446 s'étend sur 8 fréquences simplex, de 446,00625 Mhz à 446,09375 Mhz, par palier de 12,5 kHz, avec une puissance d'émission de 500mW ERP et en fréquence modulée (F3E).

Canal 1 - 446.00625 Mhz
Canal 2 - 446.01875 Mhz
Canal 3 - 446.03125 Mhz
Canal 4 - 446.04375 Mhz
Canal 5 - 446.05625 Mhz
Canal 6 - 446.06875 Mhz
Canal 7 - 446.08125 Mhz
Canal 8 - 446.09375 Mhz

Les fréquences sont fixées pour toute l'Europe, mais pas encore libres d'utilisation dans tous les pays. Il est aussi possible que dans certains pays le PMR446 n'ait pas de fonction principale, de telle sorte qu'il faut tenir compte de perturbations d'autres utilisateurs. L'utilisation des fréquences est cependant encore réduite, les perturbations seront donc réduites.
Les spécifications techniques des appareils PMR446 sont décrites dans la norme ETS 300 296. Nous pouvons y lire que seuls les appareils portables sont permis. L'antenne doit être une partie fixe du talkie-walkie (pas démontable). La puissance maximale est de 500mW ERP et des possibiltés de codage analogue (CTCSS) ou digitale (DCS) doivent être présentes.

CTCSS / DCS
Le codage CTCSS doit correspondre avec le code MPT1306 et le codage DCS avec les spécification du code MPT 1381. De ce fait, il existe 38 codages analogiques et 83 digitaux.

Utilisation des accessoires.
L'utilisation d'accessoires est permise, tels que des microphones externes (avec connexion VOX), casques d'écoute, haut-parleurs - microphones externes, alimentations externes et chargeurs pour le chargement de l'accu incorporé. Le fabricant doit bien garantir que les caractéristiques techniques HF ne doivent pas être altérées par l'utilisation des accessoires.
Quelle est la portée avec une puissance de 500mW ERP?
Avec 500mW, on peut facilement faire des communications à une distance de 4Km et plus. Dans des régions planes, sans obstacle, on peut même faire des communications à une distance de 20Km et plus.
Peut-on utiliser des antennes externes?
Les normes ETS 300 296 indiquent que l'antenne doit être une partie fixe de l'émetteur (pas démontable). C'est pourquoi, l'utilisation d'une antenne externe n'est pas permise. Naturellement, il est possible par la suite de raccorder une antenne externe, mais vous serez alors en infraction!
Quels appareils sont déjà en vente
Il y a déjà une offre convenable de talkie-walkies PMR446 agréés. Tous les appareils qui fonctionnent sur les bandes américaine FRS, peuvent, après une adaptation de logiciel, recevoir l'agréation PMR446. C'est pourquoi les utilisateurs européens du PMR446 peuvent faire leur choix dans une large palette de talkie-walkies PMR446 testés. En attendant, il y a aussi des fabricants européens qui proposent des talkie-walkies attractifs.
Y a-t-il des postes émetteurs PMR446 amateurs?
Les radioamateurs ne peuvent pas émettre dans la bande PMR446 (sauf naturellement s'ils utilisent un talkie-walkie PMR446 agréé) Il y a des problèmes techniques si un poste émetteur amateur est utilisé sur la bande PMR446. Par la définition particulière des fréquences, un poste émetteur amateur peut varier par palier de 5 KHz et le palier des PMR446 n'est seulement de ± 1.25 KHz et cela peut créer des écarts. Une communication de qualité est rendue impossible par la délimitation de 2,5 KHz des appareils PMR446.

La définition particulière des fréquences donne les écarts suivants:
  • PMR QRG AFU QRG Différence
Canal 1 - 446.00625 Mhz 446,0050 Mhz Ecart - 1,25 khz
Canal 2 - 446,01875 Mhz 446,0200 Mhz Ecart - 1,25 khz
Canal 3 - 446,03125 Mhz 446,0300 Mhz Ecart - 1,25 khz
Canal 4 - 446,04375 Mhz 446,0450 Mhz Ecart - 1,25 khz
Canal 5 - 446,05625 Mhz 446,0550 Mhz Ecart - 1,25 khz
Canal 6 - 446,06875 Mhz 446,0700 Mhz Ecart - 1,25 khz
Canal 7 - 446,08125 Mhz 446,0800 Mhz Ecart - 1,25 khz
Canal 8 - 446,09375 Mhz 446,0950 Mhz Ecart - 1,25 khz

Eric de Saint-Malo

Bonjour à tous,

De retour d'un vol de rêve dans de l'huile, 27° C à 300 mètres, je viens vous faire un petit topo sur les radios chinoises. En fait, je pensais au départ faire un comparatif de trois postes, la JT208, La Feidaxin 150 et la Linton 2288. Que nenni, je viens de tester en vol ce soir la Linton et je peux vous dire qu'il ne faut plus parler des deux autres, surclassées qu'elles sont par ma dernière trouvaille.
Que dire, sinon que l'émission et la réception sont très bonnes, aucune différence notable avec la TH22 que j'utilisais auparavant, c'est clair pour ne pas dire cristallin, pas de parasites (je n'en avais déjà pas
avec la Kenwood), l'autonomie a l'air très correcte (a vérifier car une bonne heure de vol seulement, et les barrettes sont toujours a fond en émission. Nous avons parlé pratiquement tout le temps du vol).
De plus, elle a un énorme avantage sur les autres, c'est qu'elle est directement compatible Kenwood, a savoir tous les accessoires Kenwood vont dessus, et donc nos casques avec headset kenwood s'adaptent dessus sans avoir a bidouiller quoi que ce soit. C'est t'y pas beau ?
Le chargeur est beaucoup moins cheap que ceux des consoeurs, bouton molette pour changer la fréquence, 30 mémoires, elle fait la gamme de fréquence de 136 à 174 Mhz et utilise différents pas dont celui de 12,5 pour se caler sur la fréquence FFVL.
Bonne qualité des plastiques, l'écran est irréprochable, elle est programmable (mais nous on s'en tape a priori) en manuel, fait repeater (relai a priori mais on s'en tape aussi je pense). Seul bémol, elle est un petit plus chère que ses homologues, comptez environ 75 euros rendu chez vous.
Pour ceux qui sont intéressés, passez moi un mail en privé, je peux vous en avoir, je prend juste un ch'tite comm au passage.... meuh non, j'déconne, vous tapez Linton dans l'ami EBAY et vous en trouverez. Je prend les miennes chez un vendeur qui s'appelle Neogl, il est on ne peux plus sérieux, aucun souci. Cela dit, comme toujours, aucune garantie réelle même si on peut renvoyer l'objet, le coût exorbitant des frais de port en recommandé pour réexpedier l'objet rend la manoeuvre non rentable. Le manuel est en anglais mais je m'attelle a la traduc afin de vous traduire les fonctions essentielles.
Voili, voila, c'étaient mes impressions sur les radios chinoises.

Bon vols a tous,

Frédéric

Merci Frédéric!
Apparement, le modele Jingtong JT-208 est encore moins cher et répandu
conseillé par www.lespassagersduvent.com
et la notice en francais est dispo ici :
http://paramoteur.fr.free.fr/datas/wiki/notice-jingtong.pdf
Pierre-André de Nancy

alexandremarc a écrit :
> salut à tous , du calme qui règne en ce moment pour lancer un petit topic
> sur le sujet cité en référence , les fréquences
> je suis un bleu dans le monde de ces petites radio VHF et comme je vais être
> enfin équipé , j' aimerais connaître la liste des fréquences les plus
> utilisées et la freq de veille si il y en a une en paramot

Ha ! C'est pour moi, ça

;-)


Bon, c'est très simple : légalement, nous n'avons pas droit à grand
chose, et avec tellement de contraintes que cela ne nous concerne pas.
(c'est la version courte. Elle vous étonne ?).



Version plus longue :

Les fréquences radio VHF (et les autres) sont découpées en tronçons
d'utilisation qui sont dédiés à des usages précis. En France, c'est
l'Autorité de Régulation des Télécommunications qui fixe l'usage des
fréquences, en veillant notamment à l'application des traités
internationaux qui régissent certaines des plages de fréquences.

Pour le détail, consulter par exemple
http://www.aurel32.net/elec/frequences_radio.php

1. Radio avion.

Ainsi, la bande 108 à 136.9875 MHz est réservée au trafic aéronautique.
classique. C'est la bande de fréquence des radios avion comme l'ICOM
A3E. Les règles de l'air en France précisent que, pour utiliser un
appareil de radiocommunication aérien, il faut :

a/ Être titulaire des brevets adéquats (pour les ULM, avoir passé
l'aptitude à la radiotéléphonie avec un instructeur lui-même titulaire
de cette qualification, et porter la mention correspondante sur son
brevet). Cette formation concerne la phraséologie aéronautique de base,
l'utilisation de la radio en cas de détresse ou d'urgence, les
différents services rendus à la circulation aérienne selon les classes
d'espace aérien, et quelques notions techniques.
b/ Posséder une Licence de Station Aéronef qui concerne l'installation
utilisée.

Cette LSA est délivrée par la DGAC pour une période de 6 ans, et
nécessite de disposer d'un appareil radio conforme installé de façon
conforme. Tous les 6 ans, la LSA doit être renouvelée après examen du
matériel radio par un centre technique agréé. La conformité de
l'appareil radio est attestée par un formulaire dit "JAA/ESA form 1",
délivré par les services techniques des autorités aéronautiques, et qui
en gros certifie que l'usage de l'appareil en question ne perturbe pas
les communications. La délivrance de cette attestation se fait à la
demande du fabriquant de la radio, et la procédure est onéreuse. C'est
par exemple pourquoi ICOM ne l'a pas faite pour ses modèles plus récents
que la A3E.
La LSA attribue un indicatif radio nécessaire pour les communications
avec les services de contrôle aérien (en France, pour les ULM, ces
indicatifs sont au format F-Jxxx, exemple F-JZHO). Cet indicatif n'a
rien à voir, pour les ULMs, avec l'identification machine, qui est du
type 75 RZ. Il est d'ailleurs interdit pour un ULM, contrairement à un
avion, de porter les marques d'indicatif radio sur l'ULM (tout
simplement parce que, contrairement aux avions, la radio n'est pas
obligatoire en ULM hormis pour se rendre dans les espaces aériens qui
l'exigent).

2. Radio "bande des 2 mètres".

La plage de fréquences 144 à 146 MHz, dite "bande des 2 mètres", est
réservée à l'usage des radio-amateurs.
Pour l'utiliser, il faut là aussi disposer d'une Licence de Station
Radioamateur (je connais mal les détails de celle-là, mais elle doit à
mon avis attester de la conformité de l'installation utilisée), et d'un
indicatif attribué après l'obtention du « certificat d'opérateur des
services d'amateur »

Voir http://fr.wikipedia.org/wiki/Radioamateur pour plus de détails.

Les radios de type TH22, T2KE ou ICT3A (par exemples) sont des radios
portatives conçues pour cette bande de fréquence.

Un "débridage" de ces radios permet généralement d'étendre la gamme de
fréquence couverte (souvent de 136 à 172 MHz). Pour les débridages
radio, voir par exemple http://www.mods.dk/

Il existe des limitations techniques à la plage de fréquence accessible
par une radio donnée avec une antenne donnée, mais je ne suis absolument
incompétent dans ce domaine. Si quelqu'un veut développer, cela serait
chouette.

3. Fréquence "FFVL"

En France, le vol libre s'est vu attribuer la fréquence 143.9875 MHz
pour ses stations météo automatiques (qui équipent de nombreux sites en
montagne).
Il est donc nécessaire de "débrider" les radio portatives "144" pour
accéder à cette fréquence.

4. En paramoteur

"Seules les installations de radiocommunication dûment autorisées sont
utilisables en vol". En d'autres termes, hors la radio avion (avec tout
son carcan), point de salut (légal) pour le paramotoriste en goguette.
Pas même son téléphone portable ou les petits talkie-walkie de randonnée
(toujours si l'on s'en tient aux règles).

En pratique, nous sommes nombreux à utiliser des radio "144" débridées
en squattant des fréquences de-ci de-là selon notre humeur du moment,
pour notre usage intimiste (au sens ou les autres trafics aériens
n'utilisent pas ces fréquences, où nous sommes donc à peu près seuls).

D'autres utilisent des petits talkie-walkie pour garder un contact entre
eux en l'air (mais les portées ne sont, je crois, que de quelque
kilomètres - les ceussent qui en ont nous en diront plus).

Pas de fréquence standard, pas de fréquence de veille (même si la
fréquence FFVL, dès lors que l'on ne vole pas trop trop loin d'une
montagne, permet d'avoir des infos météos qui peuvent éventuellement
nous être utiles).

En cas de contrôle de la Police de l'Air à l'atterrissage, par exemple,
il faut savoir que nous sommes complètement hors des clous; donc
possible destruction immédiate du matériel et/ou procès-verbal pour
infractions à tout un tas de règlements divers et variés (comme nous en
avons de plus en plus). Il suffit juste de le savoir, et de rester donc
un minimum discret (pour vivre heureux, vivons cachés).


Hop !


;-)

--
Eric Pelletier












<< Notices et modes d'emploi ZoneDeTravail Voile >>

Il y a un commentaire sur cette page. [Afficher commentaires/formulaire]